Ducrey_point d'eau
1'

« Point d’Eau »

Point d’Eau : des consultations bénévoles pour les personnes défavorisées

Née en 1998, sous l’impulsion de Christine et François Landolt, la fondation Point d’Eau accueille des personnes démunies ou défavorisées. « Lorsqu’on est sans abri, immigré ou sans papiers, que l’on a pour tout bien ce que l’on porte sur le dos, cela crée des problèmes d’hygiène évidents, ce qui a été le premier moteur de Point d’Eau » explique le Dr Nicolas Ducrey, bénévole depuis 2012.

Un centre à Lausanne

A l’origine, le centre à Lausanne était principalement dédié à l’hygiène. Le but était de faciliter la réinsertion sociale. Les prestations proposées se sont rapidement élargies, avec une offre de soins médicaux et paramédicaux. Ceci afin de répondre aux besoins des bénéficiaires. Selon le Dr Ducrey, il y a eu très vite une prise de conscience des problèmes de médecine générale. Mais aussi de gynécologie et d’ophtalmologie. « Des ophtalmologues installés ont eu la générosité d’offrir de leur temps au travers de consultations bénévoles ». Migrants, sans abri, marginaux, personnes démunies ont ainsi la possibilité prendre une douche, laver leur vêtement. Mais également de recevoir des conseils ou une consultation de professionnels bénévoles. Infirmiers, médecins, dentistes, techniciens ou  hygiénistes dentaires. Mais aussi psychothérapeutes, ostéopathes, podologues, coiffeurs et masseurs thérapeutiques.

Le Dr Ducrey reçoit ainsi 3 à 4 patients par mois provenant de Point d’Eau, dans le cadre de consultations ophtalmologiques organisées à l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin. La Fondation Asile des aveugles met à disposition un box de consultation et l’équipement nécessaire à ces examens.

Dernière modification: