Une nouvelle technique pour détecter la DMLA !

En collaboration avec notre hôpital, l’EPFL a développé un procédé inédit pour diagnostiquer la dégénérescence maculaire liée à lʹâge (DMLA), une affection de la rétine qui touche un quart des personnes âgées de plus de 60 ans.

La DMLA est une maladie altérant progressivement la macula qui se situe au fond de l’œil. Cette zone sensible à la lumière facilite notamment la lecture, la reconnaissance faciale, ou encore la perception des détails. Cette maladie se manifeste par l’apparition d’une tache noire ou de lignes déformées au centre du champ de vision. À un stade avancé de la maladie, l’œil ne voit plus que la périphérie de l’image.

Cette affection étant encore incurable aujourd’hui, seul un dépistage précoce permet de préserver la vision en limitant la progression de la maladie. Afin d’en détecter les premiers signes le plus tôt possible, un nouvel outil de diagnostic a été mis au point par le Laboratoire de dispositifs photoniques appliqués de l’EPFL en collaboration avec notre hôpital. Cette technologie inédite améliore considérablement la précision de l’examen du fond de l’œil, en rendant visibles des cellules que l’ophtalmologue ne peut observer habituellement.

Des essais cliniques seront prochainement menés au sein de notre hôpital, sous la supervision de la Dre Irmela Mantel, médecin-adjointe à l’unité de la rétine médicale. À cette occasion, elle a été interviewée dans l’émission CQFD sur la radio La Première, en compagnie de Mathieu Künzi, ingénieur en microtechnique spécialisé en optique et photonique. L’extrait de l’émission est disponible à cette adresse.

Dernière modification: