Fatigue oculaire en restant devant l'écran
2'

Comment éviter la fatigue oculaire ?

Rien de tel que lire ou rester devant un écran pendant des heures pour fatiguer nos yeux. Des gestes simples permettent de les préserver et d’éviter la fatigue oculaire.

Nos yeux tirent, piquent ou sont douloureux, notre vision est dédoublée ou floue, nous avons parfois des maux de tête : nous souffrons de fatigue oculaire. Celle-ci survient après un effort visuel soutenu, surtout quand on regarde de près. Dans ce cas, explique Mélanie Boeuf, orthoptiste à l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin, « nos yeux doivent faire un effort pour mettre au net la cible proche. S’ils ont du mal à accommoder ou à travailler ensemble, les symptômes apparaissent ».

Ce trouble étant dû à une utilisation excessive de la vision rapprochée, il touche tout particulièrement celles et ceux qui restent de longues heures devant leur écran d’ordinateur, de tablette ou de téléphone. Dans ce dernier cas, c’est pire encore, car l’appareil étant plus petit, les yeux doivent faire un effort encore plus grand pour le fixer. En outre, lorsqu’on regarde un écran, « on cligne environ trois fois moins des yeux qu’habituellement, ce qui engendre une sécheresse oculaire péjorant la situation », poursuit la spécialiste.

Une bonne distance de travail

Pour épargner nos yeux, « il faut donc garder une distance d’environ un avant-bras (30 à 40 cm) entre le visage et l’écran – ou le livre », souligne Mélanie Boeuf. Il faut aussi veiller à l’éclairage, qui éblouit s’il est devant l’écran et crée des reflets s’il est derrière. « L’idéal est de placer l’écran perpendiculairement à la fenêtre ou à la lampe », explique l’experte. Il est aussi important, si l’on travaille longtemps, de « s’accorder des pauses en regardant au loin toutes les 15-20 minutes, afin de détendre ses yeux », conseille-t-elle. Et lorsqu’on porte des lunettes, de s’assurer qu’elles offrent une bonne correction.

Quant au traitement, il passe par l’utilisation de larmes artificielles qui aident à lutter contre la sécheresse oculaire. Si la fatigue persiste, il peut être utile d’avoir recours à des exercices orthoptiques, afin de « réapprendre aux yeux à faire la mise au net, à se détendre ou à travailler ensemble », ajoute la spécialiste. Une rééducation qui, la plupart du temps, permet d’éliminer la fatigue oculaire.

Couverture du Bienvu!

Article issu de notre magazine Bienvu!

N°2 mars 2021
Dernière modification: