La Fondation Théodora et nous

La Fondation Théodora finance et organise la visite d’artistes professionnels, les Docteurs Rêve, dans des hôpitaux et institutions pour enfant en situation de handicap. Le 20 mars 2021, elle lance la « Semaine du bonheur », destinée à récolter des fonds pour accomplir sa mission. Un selfie partagé sur les réseaux sociaux finance une visite. L’occasion pour nous de les soutenir et de revenir sur l’histoire de notre collaboration.

Les collaboratrices et collaborateurs de notre hôpital participent à la Semaine du bonheur de la Fondation Théodora !

Une collaboration qui débute en 2017

En 2017, Roosevelt Abilorme, infirmière cheffe du service des hospitalisations, contacte la Fondation Théodora. Elle se dit que leurs Docteurs Rêve pourraient tout à fait avoir leur place dans le service d’oncologie pédiatrique, qui accueille des enfants atteints de rétinoblastome, une tumeur cancéreuse de l’œil. Le 15 mai 2017, une première visite du bloc opératoire et des chambres d’hospitalisation est organisée avec l’équipe de la Fondation Théodora.

C’est en 2018 que le projet se concrétise, à hauteur d’une visite par semaine. Au départ, les petits patients sont accompagnés jusqu’aux portes de l’ascenseur qui mène au bloc opératoire. « C’est comme si la bulle éclatait un peu à ce moment-là. Quand bien même les parents accompagnent leur enfant jusqu’à ce qu’il s’endorme et qu’ils sont présents à son réveil, nous trouvions que l’accompagnement par les Docteurs Rêve s’arrêtait un peu abruptement », explique Mme Abilorme.

La Fondation Théodora proposant également l’accompagnement chirurgical, le service d’oncologie pédiatrique demande alors que les Docteurs Rêve soient présents durant tout le processus opératoire.

Présence accrue et étendue des Docteurs Rêve de la Fondation Théodora

Dès 2020, les Docteurs Rêve augmentent la fréquence des visites en passant à deux jours par semaine. Ils étendent également leur présence en rendant visite aux enfants des services de strabologie et de chirurgie oculoplastique. Entretemps, la démarche gagne en crédibilité puisqu’une évaluation englobant les avis des parents, des collaborateurs et des professionnels de la santé est conduite et relève des avis unanimement positifs quant à cette collaboration.

De vrais professionnels en matière d’hygiène

Pendant la première vague de la pandémie de CoVID-19, du 16 mars au 12 mai 2020, la Fondation Théodora allège les visites. Ces dernières reprennent ensuite à une fréquence normale, grâce à la rigueur des Docteurs Rêve, excellents professionnels en matière d’hygiène. Ayant toutes les connaissances requises quant aux exigences et aux risques propres au monde de la santé, ils sont en effet des partenaires fiables du personnel soignant.

Des Docteurs Rêve complémentaires

Les Docteurs Mimi et Bidule sont les Docteurs Rêve de notre hôpital. Ils rendent visite à nos petits patients les lundis et les jeudis. Avec une approche différente et propre à leurs talents, nos Docteurs Rêve sont complémentaires. Dre Mimi entre en relation avec la gestuelle et les mimes. Elle peut partir d’un détail et construire un univers merveilleux où enfants et adultes perdent la notion du temps. Dr Bidule, de son côté, explore le monde en musique, avec sa guitare ou son tambourin. Les histoires qu’il raconte s’écoutent les oreilles grandes ouvertes.

« Les Docteurs Rêve de la Fondation Théodora offrent des bulles de bonheur et de rêverie »

Roosevelt Abilorme, infirmière cheffe de service

A la question « Pourquoi des Docteurs Rêve à l’Hôpital ? », Roosevelt Abilorme répond qu’elle voulait offrir autre chose que de la science pure aux enfants. « Avec la maladie, les enfants deviennent très vite matures. Mais ils doivent rester des enfants. En leur offrant des bulles de bonheur et de rêverie, les Docteurs Rêve leur permettent de s’évader ».

Parfois, des résistances se font ressentir, explique Mme Abilorme : « Pour certains parents, le temps de la maladie est un temps de tragédie et il semble inconcevable de rire dans ces moments. Mais les Docteurs Rêve ont une capacité d’adaptation impressionnante et petit à petit, on peut voir que les enfants ne sont pas les seuls à profiter de leurs visites. »

Les parents sont en effet soulagés et reconnaissants de pouvoir s’évader eux aussi de temps en temps. Beaucoup de familles viennent d’autres pays et ne parlent pas français. Le langage des Docteurs Rêve étant universel, il permet de dépasser la barrière de la langue et d’entrer en lien.

Une collaboration qui a du sens

Certains souvenirs marquent plus que d’autres : « Je me souviendrai toujours de ce papa qui était pris d’angoisse, son enfant au bloc opératoire. Il ne parlait pas du tout français, ni une autre langue, et cela devait être très difficile pour lui. Mais la Dre Mimi a commencé à entrer petit à petit en relation avec lui et finalement, il nous a prises toutes les deux dans ses bras, les larmes aux yeux. C’est à travers ces petits moments de victoire que notre collaboration avec la Fondation Théodora prend tout son sens. »

« On peut voir dans les yeux des parents un soulagement qui fait chaud au coeur »

Roosevelt Abilorme, infirmière cheffe de service

Une relation avec les enfants sur la durée

Certains enfants sont suivis très régulièrement. « C’est rigolo et touchant de voir à quel point ils attendent les Docteurs Rêve lorsqu’ils viennent à l’Hôpital. Ils font des plans avec eux et créent une vraie relation. Et ils ne veulent pas partager LEUR Dr Rêve ! » rit Roosevelt Abilorme.

Aujourd’hui, l’Hôpital a complété l’accompagnement jusqu’au bloc opératoire en mettant à disposition des petits bolides, des voitures téléguidées en toute sécurité par l’équipe soignante. « Les Docteurs Rêve comme les petites voitures apportent de la légèreté à des situations très lourdes à vivre. On peut voir dans les yeux des parents un soulagement qui fait chaud au cœur », conclue Mme Abilorme.

Nous remercions chaleureusement la Fondation Théodora et nous réjouissons de la suite de notre collaboration.

Dre Mimi de la Fondation Théodora dans notre hôpital pose pour la Semaine du bonheur.

Pour soutenir la Fondation Théodora

Vous pouvez soutenir la Fondation Théodora en faisant un don:

Par la Poste:
CCP 10-61645-5
IBAN CH51 0900 0000 1006 1645 5

Par la Banque :
UBS Lausanne : IBAN CH66 0024 3243 G054 9454 0

Vous pouvez également commander des bulletins de versement de la Fondation ici.

Dernière modification: