ASSESS – retinAl phaSe contraSt imaging for Early diagnosis

Coordinateur: Dre Laura Kowalczuk

Co-investigateur : Dre Irmela Mantel

Descriptif

L’utilisation de la lumière pour l’imagerie rétinienne a joué un rôle clé en ophtalmologie. L’ophtalmoscope confocal à balayage laser (SLO) et la tomographie par cohérence optique (OCT), fournissant une imagerie rétinienne de haute qualité, sont devenus des outils cliniques incontournables. Cependant, leur faible résolution latérale les empêche d’atteindre le niveau cellulaire. L’optique adaptative a rendue possible l’imagerie de la rétine au niveau cellulaire, en particulier des photorécepteurs. Cependant, la plupart des cellules rétiniennes sont encore insaisissables en raison de leur faible contraste.

Dans ce projet, nous avons poursuivi le développement d’une nouvelle modalité d’imagerie utilisant une illumination oblique du fond de l’œil, et permettant la visualisation de la plupart des cellules rétiniennes, y compris les cellules de l’épithélium pigmentaire rétinien. La preuve de concept de cette nouvelle modalité a été réalisé à travers la construction d’un microscope à contraste de phase fournissant un éclairage oblique qui a permis d’identifier les types de cellules imagées dans le tissu rétinien. Un instrument clinique, basé sur le même principe de contraste de phase, couplé à une boucle d’optique adaptative pour corriger les aberrations optiques de l’œil,  a ensuite été développé et est actuellement évalué dans le cadre d’un essai clinique chez des volontaires sains et chez des patients atteints de maladies rétiniennes. Le but de ce projet est de fournir un nouveau système d’imagerie permettant la visualisation de cellules rétiniennes humaines in vivo de manière non invasive. La sensibilité et les limites de cette méthode seront également évaluées. En complétant le panel d’outils diagnostiques disponibles en ophtalmologie, cette nouvelle modalité pourrait permettre d’accélérer notre compréhension des maladies rétiniennes et d’améliorer les thérapies et le diagnostic précoce des maladies rétiniennes grâce à la détection des changements cellulaires subcliniques.

Collaborations: Prof Christophe Moser (EPFL, leader), Prof Francine Behar-Cohen (INSERM), Dr Timothé Laforest (EPFL/EarlySight SA)

Lien ASSESS

Financements

EIT Health

Dernière modification: