Qu'est-ce que la FEMTOLASIK ?

Un traitement plus sûr, effectué complètement avec un laser.

Grâce au Femtolaser FEMTO LDV®, il est possible d'effectuer un LASIK sans découpe mécanique. En effet, un femtolaser ayant la capacité d'effectuer des découpes dans la cornée, il peut donc être utilisé pour créer le capot d'un LASIK, diminuant ainsi les risques de complications pouvant survenir lors d'une découpe habituelle avec une lame métallique, appelée microkératome. 

Qu'est-ce que la LASIK ?

Le mot LASIK est un acronyme de LASer In situ Keratomileusis qui décrit une technique par laquelle le laser excimer réalise une ablation dans l'épaisseur de la cornée après découpe chirurgicale d'un volet de tissu cornéen remis en place en fin d'intervention. Cette technique micro chirurgicale a pour effet de modifier de façon permanente la forme de la cornée. Réalisée sous anesthésie locale, elle est indolore. La récupération visuelle est rapide. Le LASIK permet de corriger des vices de réfraction (myopie, astigmatisme ou hypermétropie) compris entre +5 et -9 dioptries.

Déroulement de l'opération

  1. L'anesthésie est obtenue par l'instillation de plusieurs gouttes d'un collyre anesthésiant. Ces gouttes brûlent pendant quelques secondes.
  2. Si une correction de l'astigmatisme est prévue, le médecin procède à un marquage de l'axe horizontal de l'œil, à l'aide d'un stylo feutre.
  3. Le patient est amené dans la salle d'opération et doit se coucher sur un lit avec la tête sous un microscope.
  4. Les paupières sont ensuite désinfectées avec un antiseptique.
  5. Un champ opératoire stérile est ensuite posé pour couvrir les cils, les paupières, les joues et le front.
  6. Afin d'éviter que le patient cligne, le chirurgien va mettre un dispositif pour maintenir les paupières écartées (un blépharostat). Une certaine tension peut être ressentie, mais pas de douleurs.
  7. Une fois que le chirurgien est satisfait de la position de la tête, l'opération peut commencer. Il y a certains moments où les mouvements pourraient être dangereux et le médecin demandera alors au patient de rester tranquille.
  8. Dans un premier temps (environ 1 minute), le chirurgien place un anneau de succion sur l'œil. Cet anneau a pour but de servir de guide au laser et également d'augmenter la pression à l'intérieur de l'œil. Lorsque la succion est appliquée, le patient entend un bruit de ventouse et la vision disparaît pendant quelques secondes. C'est un bon signe car cela signifie que la pression est suffisante pour permettre la découpe du capot.
  9. Le laser découpe en quelques secondes un mince capot dans la cornée (160 ou 180 microns). Il garde une charnière pour permettre de rabattre ce capot sur le bord.
  10. L'anneau de succion est enlevé. Si le chirurgien est satisfait du capot créé, le traitement laser peut ensuite être effectué.
  11. Le médecin va ensuite faire les réglages de l'eyetracker pour permettre au laser de suivre les mouvements oculaires.
  12. Le chirurgien soulève le capot.
  13. L'œil est centré précisément sous le laser excimer.
  14. Le traitement au laser excimer a lieu pendant quelques dizaines de secondes. Ce traitement n'est pas douloureux et le patient peut sentir une légère odeur de brûlé.
  15. Le capot est replacé et rincé avec de l'eau salée stérile.
  16. On attend 3 minutes que le capot adhère; pendant ce temps des collyres antibiotiques et anti-inflammatoires sont instillés. L'opération est terminée.

Les deux yeux sont traités simultanément.

Soins postopératoires

Un pansement n'est pas nécessaire. On rappelle au patient les précautions habituelles, la plus importante étant de ne pas se frotter l'œil sous peine de déplacer le capot et compromettre la récupération visuelle. Il devra porter une coque en plastique à chaque sieste et la nuit durant le sommeil pour une durée de 6 semaines au moins. Des gouttes antibiotiques, afin d'éviter toute infection, seront prescrites pour 7 à 10 jours à raison d'une instillation 4 fois par jour. Des larmes artificielles améliorent le confort. Une ordonnance sera remise en fin d'intervention. Un certificat d'arrêt de travail d'une durée de 3 jours vous sera transmis le lendemain de l'opération.

Traitement personnalisé

Si des aberrations optiques sont observées par l'ophtalmologue avant l'opération, il est possible de les corriger simultanément de votre opération pour la correction de l'amétropie (myopie ou astigmatisme).