DMLA

Qu’est-ce que la dégénérescence maculaire liée à l’âge ?

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est une maladie qui altère progressivement la macula qui se trouve au centre de la rétine. Elle cause la dégradation ou la perte de la vision dans cette zone où l’acuité visuelle et la vision des couleurs sont maximales. A un stade avancé de la maladie, l’œil ne voit plus que la périphérie de l’image.
Dans le monde occidental, la DMLA est la cause la plus fréquente de handicap visuel sévère chez les personnes de plus de 50 ans. Plus on avance en âge, plus le risque de développement d’une DMLA augmente.

Quels sont les signes de la DMLA ?

Difficulté à s’adapter aux changements brusques de lumière. La lecture (vision de près) devient difficile et nécessite un meilleur éclairage. Les lignes droites vous semblent onduler et se déformer (test grille d’Amsler). La vision centrale s’altère, se brouille, une tache noire apparaît.

Quels moyens de dépistage ?

Un dépistage précoce limite la progression de la maladie et permet de préserver la vision. Pour faire votre diagnostic, l’ophtalmologue examinera votre fond de l’œil, avec ou sans dilatation. Selon la forme (sèche ou humide) et le stade de la maladie, il peut demander des examens complémentaires.

Quel est le traitement de la DMLA ?

La prise de compléments alimentaires à visée antioxydant prescrits par l’ophtalmologue peuvent ralentir l’évolution d’une forme précoce à une forme avancée.

La forme sèche, (disparition des cellules de la rétine), évolue sur plusieurs années. De nombreux traitements sont actuallement en phase pré-clinique.
La forme humide, d’évolution plus rapide, est due à la formation de vaisseaux anormaux sous la macula (entraînant hémorragies et exsudation).

Un traitement urgent est nécessaire pour maintenir ou récupérer de la vision. Actuellement, le traitement de première intention est l’injection répétée de protéines
thérapeutiques (anti-VEGF). D’autres thérapies existent comme la photocoagulation au laser ou la photothérapie dynamique (PDT).

La DMLA ne rend pas aveugle, puisque seule la vision centrale est altérée, mais elle conduit à une incapacité de lire et de reconnaître les visages (c’est la cécité sociale). La rééducation basse vision permet de mieux se servir de la vision périphérique qui est conservée. Seule une surveillance régulière auprès d’un spécialiste permet de diagnostiquer la DMLA et, si nécessaire, de la traiter avec efficacité.

Facteurs de risque

L’âge, des facteurs génétiques, le tabagisme (fumer multiplie le risque par 3), l’hypertension, les maladies circulatoires, une carence en vitamines ou en sels minéraux, une lumière intense en UV, les acides gras saturés.

A partir de 40 ans, faites vérifier votre vision auprès d’un ophtalmologue tous les ans.

Télécharger la brochure

Dernière modification: