Greffe de cornée

La greffe de cornée, aussi appelée kératoplastie, consiste à remplacer une cornée malade par une cornée saine d’une personne décédée qui a eu la générosité de se proposer comme donneur.


Les greffes de cornées permettent à de nombreux patients de retrouver une bonne vision alors qu’ils étaient atteints d’une opacité ou d’une dystrophie de la cornée qui les rendait malvoyants.
Au préalable d’une greffe de cornée, la banque des yeux assure le prélèvement, le transport, la conservation, l’évaluation et la distribution des tissus oculaires de donneurs humains.

Les troubles de la transparence cornéenne

La cornée est la partie la plus vulnérable de l’œil. Au contact de la chaleur, d’agressions extérieures, d’infections, de maladies ou encore de corps étrangers, la cornée peut s’endommager et perdre de sa transparence, jusqu’à devenir opaque.

Les techniques opératoires

La cornée est composée de cinq couches : l’épithélium, qui est la partie superficielle, la membrane de Bowman, le stroma cornéen, la membrane de Descemet et l’endothélium cornéen, qui est la couche la plus profonde. Deux types de greffe sont possibles : 

  • les greffes transfixiante où l’on remplace la cornée malade sur toute son épaisseur
  •  les greffes lamellaires (antérieure ou DMEK) où l’on remplace une couche ou une lamelle de cornée d’épaisseur variable.

Durant l’opération, une partie ou toute la cornée malade ou déformée est retirée et remplacée par le greffon sain.

L’hospitalisation dure généralement 3 jours.

Les différentes techniques font appel à des instruments très spécifiques : microkératomes, chambres artificielles et trépans. Ils permettent des découpes très précises. 

Le suivi

Le traitement consiste en gouttes antibiotiques et antirejet durant 6 mois à une année environ. Dans certains cas à risque, un traitement immunosuppresseur doit être ajouté. Il y a une période d’observation de plusieurs mois qui va s’accompagner d’une diminution progressive des collyres instillés dans l’œil opéré.

Rapidement après l’opération, le patient peut vivre normalement et reprendre ses activités. Cependant, certains sports de contacts sont interdits définitivement à cause du risque élevé de traumatisme (boxe, karaté par exemple).

La greffe de cornée est la transplantation de tissus avec le plus haut taux de réussite. Comme dans toute transplantation, il peut y avoir un rejet du greffon. Certains signes doivent entraîner une consultation chez son ophtalmologue en urgence :

  • une douleur
  • une rougeur de l’œil
  • une gêne à la lumière (photophobie)
  • un larmoiement
  • une baisse de vision

Pages liées

Donner sa cornée

Le risque d'avoir besoin d'une greffe de cornée est supérieur à celui d'être donneur !
Lire la suite
Dernière modification: