Kératocône

Qu’est-ce que le kératocône ?

Le kératocône est une maladie qui touche le plus souvent les deux yeux (bilatérale), non inflammatoire, caractérisée par un amincissement progressif du stroma (principale couche de la cornée). Il entraîne une déformation irrégulière et progressive de la cornée qui prend la forme d’un cône, responsable d’une baisse plus ou moins forte de la vision.

Quels sont les signes du kératocône ?

Le kératocône apparaît généralement lors de l’adolescence. Il est caractérisé par une forte progression de la myopie et de l’astigmatisme jusqu’à l’âge de 35 – 40 ans. A partir de cet âge, le risque de développer la maladie diminue considérablement.

Quels sont les moyens de dépistage ?

  • Imagerie cornéenne
  • Examen de la réfraction
  • Examen à la lampe à fente

Quel est le traitement du kératocône ?

Les formes mineures sont corrigées par des lunettes. Lorsque celles-ci ne permettent pas d’obtenir une acuité visuelle suffisante, des lentilles de contact sur mesure, souples en stade précoce et rigides en stade avancé, sont proposées. Dans certain cas, des anneaux intracornéens (AIC) sont nécessaires afin d’améliorer la tolérance aux lentilles et d’éviter une greffe éventuelle.

Si la maladie est évolutive, un traitement par cross-linking du collagène cornéen (CXL) peut être proposé afin de ralentir ou arrêter sa progression. Un bilan préopératoire vérifie que la cornée présente une épaisseur et une transparence suffisantes. Cette opération ne nécessite pas d’hospitalisation.

Le cross-linking du collagène cornéen peut être combiné avec le laser ou les anneaux intracornéens afin de non seulement arrêter la progression mais également améliorer la qualité visuelle.

Si la cornée devient opaque au centre ou excessivement déformée, il faut procéder à une greffe de cornée.

Le Cross-Linking du collagène cornéen

Le traitement par Cross-Linking du collagène cornéen a pour but de créer des liaisons photochimiques entre les fibres de collagène. L’agencement et la stabilité mécanique de ces fibres conditionnent la transparence, la forme de la cornée ainsi que ses propriétés optiques. Ces liaisons sont générées par l’interaction d’une molécule, la Riboflavine, et d’un rayonnement ultraviolet A (UVA).

En renforçant la rigidité de la cornée, le Cross-Linking du collagène cornéen permet de ralentir ou de stopper la déformation.

Le traitement se déroule en une journée, il est indolore et se pratique sous anesthésie locale, par instillation de collyre (gouttes).

Quels sont les risques suite à une intervention de Cross-linking ?

Les complications possibles sont rares :

  • Infection cornéenne durant la phase de cicatrisation
  • Cicatrisation excessive, générant une opacité centrale, qui peut nécessiter une greffe de cornée
  • Efficacité insuffisante
Médecin associée
Unité de Cornée et Chirurgie réfractive
Kate Hashemi
Médecin chef
Chef de pôle segment antérieur
Responsable de l'unité de Cornée et chirurgie réfractive
Georgios Kymionis

Médecin responsable

Georgios Kymionis

Lire la suite

Secrétariat

Icône d’information pour les secrétariats
Cornée
Dernière modification: