Successions et legs

Comment effectuer un legs ou un héritage en faveur de la Fondation Asile des aveugles ?

Pérennisez vos souhaits et vos valeurs

Régler votre succession vous permet de désigner comme bénéficiaires des personnes qui vous sont proches ou des organisations d’utilité publique dont vous partagez les valeurs.

En exprimant vos dernières volontés dans un testament, vous prévenez tout désaccord entre les héritier-e-s réservataires (les membres de votre famille directe) et ceux ou celles que vous désignez (parents plus éloignés ou institutions) en clarifiant la répartition de vos biens et en facilitant le partage.

Dans le cadre de votre succession, vous pouvez attribuer des biens de deux manières :

  1. Vous pouvez mentionner dans votre testament vouloir effectuer un legs en faveur d’une personne ou institution de votre choix, par exemple la « Fondation Asile des aveugles ». Ce legs peut prendre la forme d’un montant, ou d’un objet déterminé (bien immobilier, assurance-vie, œuvre d’art ou autre objet de valeur). Le légataire n’est pas responsable d’éventuelles dettes, n’étant pas héritier.
  2. Un héritage consiste à transmettre tout ou partie de votre succession. Vous désignez l’organisation comme héritière universelle ou cohéritière de vos biens.

Pourquoi effectuer un legs ou un héritage en faveur de la Fondation Asile des aveugles ?

En choisissant d’inclure la Fondation Asile des aveugles dans vos dispositions testamentaires, vous perpétuez les valeurs d’humanisme et d’altruisme de nos fondateurs. Vous soutenez sur le long terme une institution dont vous partagez les valeurs et que vous souhaitez encourager après votre décès.

Un legs ou un héritage en faveur de la Fondation Asile des aveugles est un signe de votre engagement et un soutien précieux en faveur de l’accompagnement des personnes en situation de handicap visuel, de la recherche et de l’innovation.

Quelles sont les étapes à suivre pour inclure la Fondation Asile des aveugles dans votre testament aux côtés de votre famille et de vos proches ?

  1. Prenez le temps de vous faire une idée de votre patrimoine et d’établir les règles de votre succession. Faites une liste des héritiers réservataires (conjoint, enfants, parents). Réfléchissez aux bénéficiaires éventuels de la part de votre patrimoine dont vous pouvez librement disposer. Pensez aux causes que vous aimeriez soutenir après votre décès. Le mieux est de faire une liste des personnes et institutions dont vous êtes particulièrement proche. Qu’importe votre patrimoine, chaque contribution, qu’elle soit petite ou grande, a un impact important sur nos actions en faveur de la santé visuelle
  2. Rédigez votre testament. Il représente la meilleure façon de vous assurer que vos dernières volontés seront fidèlement respectées.
  3. Faites nous part de votre décision si vous le souhaitez. Nous traiterons vos informations en toute confidentialité. Sachez que dans tous les cas, à l’ouverture de votre testament par l’autorité compétente, tous les héritier-e-s et légataires que vous aurez désignés seront informés de vos dernières volontés.

Grâce à vous, nous assurons des soins, de l’enseignement, des recherches et un accompagnement de qualité aux enfants, aux adultes et aux aînés atteints dans leur santé visuelle.

Un grand merci.

Dernière modification: