Glaucome

Qu’est-ce que le glaucome ?

Première cause de cécité irréversible au monde, le glaucome est une maladie oculaire qui touche principalement les personnes âgées de plus de 45 ans. Il est souvent dû à une montée de pression oculaire entraînant une dégénérescence progressive des fibres nerveuses du nerf optique. En l’absence de traitement, cette dégénérescence provoque une perte de vision irréversible et seuls un diagnostic précoce et la mise en route d’un traitement peuvent ralentir sa progression. Il existe de multiples formes de glaucomes. Toutes ne sont pas liées à une pression oculaire élevée.

Quels sont les signes du glaucome ?

Aux stades précoces, le glaucome passe inaperçu, car il n’entraîne pas de douleur et la vision est préservée. La vision centrale qui permet de lire et reconnaître les visages n’est pas affectée avant que la maladie n’en soit à un stade avancé, ce qui la rend difficile à détecter.

Quels moyens de dépistage ?

Il est généralement admis qu’environ 50% des cas ne sont pas diagnostiqués, donc ne sont pas traités à temps. Il faut associer plusieurs examens que seul l’ophtalmologue peut interpréter :

  • mesure de la tension oculaire et examen du fond de l’œil
  • champ visuel pour identifier d’éventuelles zones de non-voyance
  • d’autres examens peuvent être nécessaires au diagnostic

Quel est le traitement du glaucome ?

Selon les cas, l’ophtalmologue peut prescrire un ou plusieurs collyres, un traitement au laser ou un traitement chirurgical. Seule une observance très rigoureuse du traitement au long cours permet d’éviter la perte visuelle. Dès 40 ans, si vous avez besoin de lunettes ou si vous êtes concernés par les facteurs de risque du glaucome, consultez un ophtalmologue régulièrement.

Si le diagnostic ou le traitement est négligé, le glaucome peut avoir de graves conséquences sur la vision, allons jusqu’à la perte totale de celle-ci (cécité). Par contre, s’il est diagnostiqué à temps, de nombreux traitements existent pour empêcher la maladie de progresser. Seule une surveillance régulière auprès d’un spécialiste permet de diagnostiquer un glaucome et, si nécessaire, de le traiter avec efficacité.

Facteurs de risque

Des antécédents familiaux, l’âge, la forte myopie ou l’hypermétropie, l’hypertension artérielle, les problèmes vasculaires, le diabète, un traitement prolongé à base de cortisone ou d’autres médicaments, un traumatisme antérieur de l’œil.

Le glaucome touche 2% des personnes de plus de 40 ans et 15% de plus de 70 ans.

Télécharger la brochure

Q&A

Information & prise de rendez-vous

Icône d’information pour les secrétariats
Glaucome
Dernière modification: