Membrane épirétinienne

Qu’est-ce que la membrane épirétinienne? 

La membrane épirétinienne maculaire est une très fine pellicule de tissu anormal qui pousse à la surface de la rétine dans la région maculaire (zone de rétine postérieure centrale. La fovéa est le centre de la macula; elle permet de distinguer les détails les plus fins). Cette pellicule, en se contractant, plisse la rétine, la déforme et provoque un gonflement appelé « oedème ».

Quels sont les signes de la membrane épirétinienne?

En conséquence, la vision diminue progressivement et les lignes droites deviennent déformées. Cette affection n’entraîne jamais une cécité complète. Elle est habituellement liée au vieillissement de l’œil, mais d’autres causes sont possibles.

Quels sont les moyens de dépistage?

Le test d’Amsler est un test simple pour le dépistage des métamorphopsies et des distorsions de la vue centrale. Ce test consiste à fixer un point central sur une grille quadrillée dont le fond est blanc et les lignes noires.  

Quel est le traitement de la membrane épirétinienne?

L’opération a pour but d’enlever cette fine pellicule anormale pour permettre à la rétine de retrouver sa position et sa forme plus ou moins originelles. On espère ainsi non seulement améliorer la vision mais aussi diminuer, voire supprimer les déformations. Nous proposons d’opérer lorsque la baisse de vue et/ou les déformations deviennent vraiment gênantes dans la vie courante. Elle se déroule, généralement, en anesthésie locale (l’anesthésique est injecté à côté de l’œil). Une anesthésie générale est également possible.

L’évolution après opération est habituellement indolore. Une légère sensation de corps étranger peut être ressentie au cours des premiers jours. Le premier résultat perceptible est la diminution, voire la disparition des déformations visuelles. L’amélioration de la vision est lente et progressive au cours des 6-12 mois suivants. Elle est variable et dépend de plusieurs facteurs. Moins la membrane épirétinienne endommage la rétine, meilleure sera la récupération visuelle suite à l’opération.

La présence d’autres lésions de l’œil peut limiter la récupération visuelle. Dans notre casuistique, après opération, la vision s’est améliorée ou a été stabilisée dans 95% des cas.

Certaines complications peuvent survenir après l’opération :

  • L’infection oculaire (environ 1 cas sur 2’000). Elle se manifeste par une baisse brutale de la vision au cours des 3-4 premiers jours après l’opération. Le chirurgien doit être averti rapidement. Une injection intraoculaire d’antibiotiques doit être faite aussitôt.
  • Un décollement de rétine (moins de 3% des cas). Il nécessite une nouvelle intervention.
  • Une altération de la rétine maculaire.
  • La cataracte. Elle survient dans plus de la moitié des cas, au cours des 5 ans qui suivent l’opération.

Quels sont les facteurs de risque?

  • La plupart des membranes épiretiniennes sont considérées comme « idiopathique », soit une maladie ou symptôme dont on n’a pas pu attribuer la cause.
  • Séquelles des occlusions vasculaires
  • Le diabète
  • Inflammation intraoculaire chronique (uvéite),
  • Infections intraoculaires (endophtalmies)

Information & prise de rendez-vous

Icône d’information pour les secrétariats
Rétine chirurgicale
Dernière modification: