Image d'Elisabeth Jane de Cerjat

Elisabeth Jane de Cerjat

Une figure du progrès

Ouverte au progrès et attentive au bien-être des autres, Elisabeth Jane de Cerjat va contribuer tout au long de son existence tant au progrès social qu’à l’essor d’une science en devenir. Inquiète des éventuelles suites de l’opération qu’elle vient de subir à Heidelberg (Allemagne) – la technique de l’opération de la cataracte est alors peu courante – Elisabeth Jane de Cerjat est rassurée par son chirurgien : « En cas de complications, allez voir, de ma part, le Dr Recordon à Lausanne. Ce jeune médecin a été un brillant disciple et il bénéficie de toute ma confiance. »

Ce n’est pourtant pas en tant que patiente qu’Elisabeth Jane de Cerjat va trouver le Dr Recordon à son retour d’Allemagne en 1842, mais pour lui faire part de son désir de venir en aide aux aveugles dénués de ressources. Elle sait maintenant d’expérience combien la perte de
la vision peut être handicapante et se sent redevable d’avoir bénéficié de soins auxquels bien peu de ses contemporains ont accès.

Cette rencontre sera déterminante et lui permettra d'accroître son action sociale en créant un centre de traitement ophtalmologique dont le rayonnement ne cessera de s’étendre.


Histoire

La vision, un sens au cœur de notre quotidien. C’est en effet depuis 1843 que la Fondation Asile des aveugles apporte des solutions médicales et pratiques à toute personne atteinte dans sa santé visuelle, de l’enfance à un âge avancé.

Lire la suite

Frédéric Recordon

Le temps du dévouement

Après des années d’études à Heidelberg puis à Paris, Frédéric Rec(...)

Lire la suite

William Haldimand

Une vision d'envergure

Né à Londres en 1784, d’une famille originaire d’Yverdon, William(...)

Lire la suite